skip to Main Content

Les sculptures végétales, un autre regard sur la conservation du patrimoine naturel

Sensible à la conservation du patrimoine naturel, lors de mes promenades je glane des végétaux, des nids abandonnés, des écorces, … Séchés sur pieds ou au sein de l’ atelier, ils sont dorés pour en révéler leur beauté simple, fragile et éphémère.

Une mise en lumière d’une herbe folle, d’un nid, d’une fleur des champs, de cette végétation que l’on regarde rarement : celle des fossés, des talus, des buissons ou autres sous-bois.

Sophie Blanc A l'or et du bois

# pérégrinations en zone naturelle

 

Une représentation de ma sensibilité à notre environnement de plus en plus pollué et attaqué. Le paradoxe de la rencontre du végétal et des déchets. Le premier magnifié par la feuille d’or provenant de l’exploitation aurifère à répercussions désastreuses pour la nature. Les seconds trouvés lors de pérégrinations en forêts.

Dimension : 561*162 mm  hauteur 338 mm

Pérégrination en zone naturelle : sculpture représentant l'impact de nos modes de vie sur la nature

Les #herbes folles, les #nids et autres #papillons

 

Le travail sur les nids, bols d’offrandes et papillons est réalisé avec des techniques traditionnelles de dorure à la détrempe. Des apprêts composés de colle de peau et de blanc de Meudon sont appliqués sur un support et montés en plusieurs couches. L’ensemble est adouci. Une dorure à la détrempe ou à la mixtion est réalisée.

Le travail sur les végétaux est réalisé avec différentes mixtions permettant de réaliser des mats et des brunis et ainsi révélé certaines zones du végétal.

error: Content is protected !!
Back To Top